COLOPHANE ! VOUS AVEZ DIT COLOPHANE !

Qu’est-ce que la colophane ?

Quel poison toxique se cache derrière ce nom mystérieux que l’on ose à peine chuchoter. Sa seule évocation pourrait même, selon certains fabricants ou grossistes de cosmétiques, être annonciatrice de grande maladie et dans certains cas même de décès prématurés. Avant de nous précipiter aux urgences, un voyage dans le temps et au cœur des choses s’impose. 

La colophane vient d’une ville d’Asie Mineure où elle était originellement produite : Kolophôn. La colophane est une résine provenant du gemmage de différents conifères.

La composition de la colophane varie selon l’espèce des conifères utilisée, l’origine géographique, les procédés de fabrication et de stockage. Elle comprend environ 90 % d’acides résiniques et 10 % de substances neutres.

Elle se présente sous une forme solide et cassante à température ambiante, sa couleur varie du jaune clair au marron foncé.

RESINE_DE_PIN_COLOPHANE

LE GEMMAGE ET LA TRANSFORMATION

Le gemmage consiste à récolter l’oléorésine du pin, substance de cicatrisation que le pin produit et garde en réserve dans ses canaux résinifères. Elle le protège des agressions extérieures, attaques d’insectes… 

La résine collectée est ensuite distillée et transformée en deux produits principaux :

– La colophane (Environ 70 %),

– L’Essence de térébenthine (Environ 30 %)

TOUJOURS VIVANT ? Alors poursuivons…

L’ESTERIFICATION

L’estérification est le processus de transformation de la colophane pure (allergisante) par distillation, qui permet d’obtenir des Esters de colophane.

Selon le mode de distillation, les esters de colophane seront utilisés dans différentes industries. Les colophanes modifiées les plus allergisantes sont celles modifiées par l’anhydride maléique, l’Abitol®, la colophane terpène phénol, la colophane polymérisée et seront destinées à d’autres industries. 

En revanche, la colophane modifiée par le glycérol (GLYCERYL ROSINATE) et la colophane hydrogénée sont lors de leur estérification filtrées des agents potentiellement allergisants et ont un faible pouvoir sensibilisant. Ces dernières seront retenues pour l’élaboration de cires à épiler et autres produits d’hygiène courante.

Bien que transformées industriellement, ces colophanes dédiées à l’élaboration de cires à épiler, permettent en dehors des cires bio composées de sucre, cire d’abeilles…, d’obtenir des cires offrant une composition naturellepouvant aller jusqu’à plus de 90%. 

Force est de constater que nous n’avons jamais lu en première page d’un journal :

« SAINT-VALENTIN ! ELLE MEURT APRES UNE EPILATION A LA CIRE DE PIN ! »  

Plus sérieusement, à la lecture de ces lignes, nous pouvons légitimement nous interroger sur cette avalanche de mises en gardes désintéressées qui aboutit à une psychose collective et nous fait perdre tout jugement.

CIRE_A_EPILER_ORIGINALE

Pourquoi certains fabricants ou grossistes nous mettent-ils en garde contre la grande toxicité des cires élaborées à partir de résine de pin, tout en développant, fort heureusement, des gammes de cires sans colophane, aux odeurs et aux couleurs improbables, sans expliquer exactement quelles sont les matières utilisées pour la fabrication de ces résines de synthèse, comme notamment l’élastomère thermoplastique, des composants qui n’ont rien de naturel, ni d’écolo.

Alors certes, une cire à épiler est un produit de surface non pénétrant. Cependant, il ne viendrait à personne l’idée de se démaquiller avec un soin composé de plastique. Il est donc surprenant qu’on ose même nous le proposer sur d’autres parties du corps sous forme de cires à épiler bon teint, qu’elles sentent bon ou pas.

Loin de toute querelle de paroisse, Il nous semblait important de recentrer le débat et de rétablir certaines vérités perdues dans une multitude d’affirmations involontairement fausses ou parfois distillées à dessein.

Epiloderm a depuis toujours fait le choix de résines végétales pour l’élaboration de ses cires parce que rien ni personne d’autre que la nature ne fournit de matières premières de qualité. Notre méthode d’épilation doit son excellence à cette union et au respect que la nature (celle du poil également) nous impose. 

Les cires EPILODERM sont élaborées à partir d’un cahier des charges précis et exigeant. Toutes nos cires sont élaborées en adéquation avec notre protocole.

Alors PIN OU PLASTIQUE ?

Epiloderment vôtre

Sandrine AZOULAY créatrice d’EPILODERM®