FOLLICULITE MON AMOUR !

C’est ce que pourrait certainement déclamer un dermatologue à genoux, la main sur le cœur devant cette manifestation cutanée annonciatrice d’un échange passionné, mais en dehors de ce cas de figure spécifique, disons-le clairement pour le reste de l’humanité ce serait plutôt « AU SECOURS ! » 

Très souvent méconnue la folliculite donne souvent lieu à des diagnostics hasardeux et à des préconisations que seuls les rebouteux de nos campagnes pourraient suggérer. Chez EPILODERM, nous ne pouvions passer à côté de ce sujet, alors que le cœur même de notre métier est le poil.

Quelle esthéticienne devant une pilosité compliquée n’a pas secrètement prié pour que la repousse ne se transforme pas en un champ de coquelicots au printemps. Maitriser un sujet, c’est pouvoir anticiper, agir mais également pouvoir l’expliquer.

FOLLICULE_PILEAUX

QU’EST-CE QUE LA FOLLICULITE ?

La folliculite est une infection du follicule pilosébacé due à une bactérie ou à un champignon. La folliculite n’est pas une réaction allergique.

Ses lieux de prédilections sont :

Le dos, le torse, les cuisses, les fesses, la barbe, le cou.  Elle se présente sous forme de pustules qui se transforment en croutes 7 à 10 jours après apparition.

QUELLES SONT LES CAUSES DE LA FOLLCULITE ?

–          Vêtements trop serrés, Transpiration…

–          Rasage…

–          Mauvaise Épilation (épilation bande papier, retrait, diagnostic erroné…)

–          Bain chaud, sauna ou hammam…

QUELS CONSEILS POUR EVITER UNE FOLLICULITE ?

–          Éviter bain chaud, sauna, hammam ou jacuzzi après une épilation.

–          Éviter une séance de sport ou massage après une épilation.

–           Éviter d’une manière générale les tenues moulantes (lycra ou stretch…)

–          Choisir un soin d’épilation approprié qui respecte le sens de pousse du poil

–           Maîtrise du retrait des cires et maintien des tissus sont largement préconisés 

–           Bannir les huiles essentielles avant ou après une épilation 

–          Appliquer impérativement un sérum ou lait post épilatoireaprès le soin d’épilation

QUEL SOIN AU QUOTIDIEN ?

Effectuer un ou deux gommages par semaine et hydrater la peau quotidiennement.

Lundi : lait hydratant

Mardi : Lait hydratant

Mercredi : Gommage + Lait hydratant

Jeudi: Lait hydratant

Vendredi : Lait hydratant

Samedi : Gommage + Lait hydratant

Dimanche : Grasse matinée + Lait hydratant

TOUS EGAUX DEVANT LA FOLLICULITE ?

Malheureusement, dame nature n’a pas distribué les mêmes cartes à tout le monde. Certains maux tels que l’acné, les peaux grasses ou le diabète favorisent ce type de lésion cutanée. Il est donc primordial que la praticienne procède, en dehors du diagnostic de peau et de poil élémentaire, à un questionnaire complémentaire sur une éventuelle pathologie favorisant la folliculite. Il est à noter que certaines professions physiques peuvent également contribuer à ces irruptions. (Profession sportive, bâtiment…) L’application d’un antiseptique et une hygiène cutanée irréprochable peuvent être néanmoins des atouts précieux. 

EPILODERM a développé volontairement un protocole d’épilation respectueux du sens de pousse et intégré l’acide salicylique dans la formulation de ses soins post épilatoires. Cet ingrédient est le principal actif pour lutter contre les poils incarnés. Une application quotidienne optimise les résultats du soin d’épilation et agit efficacement contre la folliculite. 

Un soin d’épilation d’exception, c’est avant tout une peau hydratée et un poil de qualité. 

Epiloderment votre. 

Sandrine AZOULAY Créatrice d’Epiloderm